Connaissez-vous le Flat Design ?

Tendance majeur du web design des années 2010, le Flat Design révolutionne l’expérience utilisateur .

Auparavant, les webdesigners s’évertuaient à démontrer leurs compétences en ajoutant aux sites web des illustrations très tape à l’œil ou des animations qui étaient supposées impressionner les visiteurs.

Puis est apparu le skeuomorphisme ou skeuomorphic design, qui avait pour but d’apporter de la vie à l’écran en présentant des objets de la vie réelle et en donnant des jeux d’ombres et de profondeurs pour donner l’illusion d’être devant un objet réel tel qu’une table ou une armoire par exemple.

webdesign
Quelques exemples de Skeuomorphisme

 

Les années 2000 marquent progressivement l’arrivée sur le web de nouveaux internautes encore peu familiarisés avec ce mode de communication. L’idée principale du skeuomorphisme est de reprendre des objets de la vie courante et de les intégrer dans une interface web pour montrer la fonctionnalité d’un bouton par exemple.

Si les interfaces web deviennent alors plus simples et intuitives, on reproche tout de même au skeuomorphisme trop de lourdeur. Le comportement extrêmement volatile des internautes ainsi que l’expertise d’internautes devenus familiers avec la navigation sur les sites web et les applications réclame une plus grande simplicité du design pour minimiser la charge informationnelle. C’est pour répondre à ce besoin de minimalisme qu’apparaît le flat design.

Qu’est-ce que le Flat Design ?

Le Flat Design est une approche minimaliste du webdesign qui met l’accent sur la simplicité. Il propose des interfaces très épurées, des grands espaces vides, démercations franches et nettes, des couleurs brillantes et des illustrations aplanies et sans effets de profondeurs.

Microsoft fût l’un des premiers à utiliser ce design pour ses interfaces. Ce fût alors considéré par beaucoup comme une réponse au skeuomorphisme très tendance et populaire qu’Apple utilisait pour son systéme d’exploitation iOS.

flat design
Le Flat Design de Microsoft

 

Plutôt que de convertir un objet réel, tel qu’un calendrier, en une illustration réaliste, les adeptes du flat design identifient les applications avec une icône très simplifiées.

Plutôt que d’amener des objets de la vie réelle dans les interfaces, cela illustre une séparation claire entre la technologie et les objets tactiles.

Minimaliste ne veut pas dire ennuyeux

Avec le Flat Design, les éléments de décoration ou d’ornements sont vus comme une saturation inutile de l’espace. Si un élément n’a aucun but fonctionnel alors c’est juste une distraction pour le visiteur. C’est la raison de la nature minimaliste du flat design.

Cependant, le manque d’éléments flashy ou décoratif, ne doit pas rendre l’interface ennuyeuse ou fade. Les couleurs vives, brillantes et contrastées focalisent l’attention sur les éléments importants de la navigation.

Faciliter la compréhension

 

Des images simples transmettent plus facilement des messages que des illustrations détaillées. Les icônes indiquent des actions universelles qui sont compréhensibles par tous.

Le flat design redéfinit le but du design comme devant avant tout servir et guider l’utilisateur. Un site web ou une application doit être jugé sur sa facilité d’utilisation et sa compréhension plutôt que sur son aspect esthétique.

Cela implique que les développeurs et designers doivent se focaliser sur l’expérience utilisateur avant tout.

Pour appliquer le flat design, tous les éléments du site doivent être tournés sur cette notion de simplicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *